Choisir ARPS Sablé

Des stagiaires témoignent

La formation et le métier d'agent administratif vu par Gaëtan R., un ancien stagiaire :

« J'étais maçon et j’ai connu quelques soucis de santé qui m'ont obligé à devoir changer d'orientation fin 2004. Après 3 mois de préorientation, il en résultait que je devais faire une formation d'AAE.

Ma formation débuta après 3 mois de préparatoire, là on rentrait dans le vif du sujet, enfin. Il s'avéra que je me suis vite intégré au sein de mon groupe où la bonne humeur régnait. Je prenais confiance en moi. Entre les courriers à rédiger, la gestion commerciale et la comptabilité, les journées s'enchaînaient. Les stages firent leur apparition, je misais tout sur eux, en effet je voulais soit m'orienter vers la gestion commerciale ou la comptabilité.
J'ai effectué mon dernier stage dans un cabinet comptable comme aide comptable (j'assurais le suivi de certains dossiers que j'avais en charge). Entre chaque stage, les cours se poursuivaient au CRP, je prenais de plus en plus de responsabilités, j'étais devenu responsable des délégués, président de la commission qui faisait des offres d'amélioration de la vie au sein des locaux sous la tutelle du directeur.
Certes, le travail s'enchainait, les stages défilaient mais j'ai tout de même pris le temps de passer mon CFG via le CRP, diplôme que j'ai obtenu.
Arriva la fin de la formation et surtout l'examen final. Malgré la confiance de tous (formateurs et collègues), je suis passé à coté de mon publipostage le jour J, je n'en ai pas dormi de la nuit, je ne savais plus rien pour aller affronter le jury pour l'oral. Avec bonheur et beaucoup de soutien moral de tout le monde qui m'encadrait ce jour là, le calme est revenu et je m'exprimai tranquillement, j'ai même pris le temps d'expliquer comment faire un publipostage sans avoir de PC sous la main.
J'ai obtenu la validation de mon examen, j'avais un emploi qui m'attendait 8 jours après la fin de ma formation comme secrétaire comptable, un CDI dans une boîte privée, mais j'avais postulé pour un poste de secrétaire comptable au sein du Conseil Général.
J'ai donc changé d'employeur au bout de 3 mois et je suis devenu agent territorial depuis. Cela va faire 2 ans ½ que je suis dans le service des routes comme secrétaire comptable, je gère le suivi des marchés.
En ce qui concerne le changement radical de métier, je l'ai pris comme une seconde chance, je voulais prouver aux autres et à moi-même que je ne suis pas quelqu'un de fini. Le bilan de cette histoire est simple : Si on est vraiment motivé pour s'en sortir, il faut déjà dans un premier temps réussir à faire le deuil de son handicap et tout mettre en œuvre pour y arriver. »

 

Formation métreur par Cécile P. :

« Après une expérience d’une dizaine d’années comme coiffeuse, j’ai dû me réorienter dans un métier compatible avec mon handicap. J’ai donc fait une préorientation pour définir un nouveau projet professionnel. J’ai repensé au métier que je voulais faire étant jeune : ébéniste et comme j’avais des amis dans le bâtiment je me suis intéressée aux métiers qui puissent me convenir dans ce domaine. C’est comme çà que j’ai choisi le métier de Métreur. Pendant ma formation j’ai effectué deux périodes de stage dans une entreprise de menuiserie de ma région. A la fin de ma formation, le patron m’a proposé un poste de Métreur que j’occupe toujours actuellement. Comme je n’avais pas réussi tous les modules, j’ai repassé avec succès (6 mois plus tard) les 2 CCP qui me manquaient, et ainsi obtenu le titre professionnel.
Je ne regrette pas d’avoir choisi ce métier où j’ai appris beaucoup et où j’apprends encore beaucoup. Toujours suivre l’évolution des matériaux et des normes est très stimulant… »


La plus-value d’un parcours de préorientation vue par Mr F., un ancien stagiaire:

« Licencié pour inaptitude à tout poste au sein d’une entreprise de nettoyage industriel, je n’avais aucun diplôme en poche pour envisager une reconversion professionnelle.

Mon stage de préorientation m’a permis de reprendre confiance en moi, de savoir écouter et comprendre les autres.
J’ai dû apprendre à gérer une remise en cause totale de ma personne, réapprendre et écouter lorsque la quarantaine est arrivée.
J’ai dû également accepter les contraintes et efforts demandés par mes trajets quotidiens entre Le Lude et Sablé s/Sarthe. »

Pour l’Orientation en particulier:

« Le métier de Métreur que j’ai choisi et le parcours qui en a suivi ont été décidés avec l’équipe pluridisciplinaire de préorientation qui a pris en compte mon opinion et mes capacités à effectuer cette formation. »
« C’est une période qui restera gravée dans ma mémoire, ceci pour plusieurs raisons:
• Reprendre confiance en moi
• Qu’à tout âge on peut apprendre
• Qu’il faut savoir se remettre en question »

Il indique en conclusion : « Toute cette période a été positive ! »

Depuis sa préorientation, Mr F. a suivi la formation Métreur et il en est sorti avec le titre professionnel et un emploi.

 

 

 

Les témoignages recueillis lors des portes ouvertes 2015

A l’occasion des portes ouvertes de l’établissement les 10 et 11 Avril 2015, d’anciens stagiaires sont venus témoigner de leur parcours de réadaptation professionnelle.

Chacun d’entre eux a pu s’exprimer à partir des questions suivantes :
- Dans quelles circonstances avez-vous été amené à suivre un parcours de formation au CRP ?
- Comment avez-vous eu connaissance de la réadaptation professionnelle ?
- Qu’attendiez-vous de ce parcours ?
- Comment avez-vous vécu ces mois de formation ?
- Qu’est-ce que cela vous a apporté ?
- Quel regard avez-vous aujourd’hui sur cette période de votre vie ?
- Et depuis ? Que s’est il passé pour vous sur le champ professionnel ? Sur le champ personnel ?
- Recommanderiez-vous cette formation à d’autres personnes ?

Découvrez leurs réponses…

Lire la suite...

 

 

Les démarches auprès de l'établissement


Notre capacité d'accueil étant limitée, la durée d'attente avant de pouvoir entrer en stage d'orientation, de formations préparatoires ou en formation qualifiante est variable.


Dans tout les cas, nous vous conseillons de réaliser le plus tôt possible une pré-inscription auprès de notre établissement et d'engager dans le même temps les démarches pour solliciter une orientation auprès de la MDPH.


Pour réaliser cette pré-inscription, vous devez remplir le formulaire de renseignements. A réception de ce formulaire, nous vous contacterons ou nous vous ferons parvenir un dossier complet permettant de nous transmettre les éléments nécessaires à votre inscription.

 

Téléphone : 02 43 62 63 64

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos résultats

BILAN D'activitÉs 2018 et Bilan du projet d'établissement 2013-2017

    • Le bilan d'activités 2018 est à découvrir ici et le bilan du projet d'établissement 2013-2017 ici.

 

L'obtention des titres professionnels

Les formations dispensées préparent à un titre professionnel de niveau 4 ou 5 délivré par le Ministère du Travail. Pour obtenir le titre, le stagiaire fait l'objet d'évaluations régulières pendant son parcours et participe en fin de formation à une session d'examen conduite par un jury composé de professionnels.

Le taux de réussite (validation totale) pour l'année 2018 s'élève à 88%.

 

 

Les résultats de placement en entreprise

Notre établissement assure un suivi des stagiaires pendant deux ans après leur départ de formation. Pour 2018 le taux d'insertion professionnelle 24 mois après la formation s'élève à 72%. 

 

Les démarches auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

Nos formations sont accessibles aux adultes reconnus en qualité de travailleurs handicapés par la Maison Départementale pour les Personnes Handicapées (MDPH) quel que soit le handicap.
 
 Aucun diplôme ou niveau n'est exigé.
  
Toute personne âgée au minimum de 16 ans et ne pouvant plus exercer une activité professionnelle suite à un accident ou une maladie peut être reconnu en qualité de travailleur handicapé et faire une demande pour accéder à une prestation de réadaptation professionnelle (stage de préorientation ou formation de réadaptation professionnelle).
 
  

Retirer le dossier

Un dossier de demande de reconnaissance est à retirer auprès de votre MDPH (il en existe une par département)

 
Remplir le dossier 

Ce dossier comprend 2 documents : la demande de reconnaissance et le dossier médical.

Lorque vous remplirez la demande de reconnaissance, à la rubrique "Vous recherchez une insertion professionnelle", cochez la case "être reconnu(e) comme travailleur handicapé et bénéficier d'une orientation professionnelle en formation professionnelle" ; puis indiquez dans "Précisez vos souhaits" : je souhaite suivre une formation au sein d'un Centre de Rééducation Professionnelle.
Le dossier médical peut être établi par le médecin traitant, le médecin du travail, le médecin d’un service hospitalier ou le médecin-conseil de la Sécurité sociale.

 

Déposer le dossier

Le dossier complet doit être déposé à la MDPH du département du lieu d’habitation, qui l’étudie et décide d’accorder ou non la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Si elle est accordée, la MDPH propose une orientation à la personne :
 - Recherche d’emploi ;
 - Orientation ou formation professionnelle, si elle est demandée.

 

L'orientation vers la formation professionnelle

La formation professionnelle peut s’effectuer dans un établissement spécialisé : Centre de Réadaptation Professionnelle (CRP), comme le centre de Sablé sur Sarthe ; ou au sein d'une autre structure de formation (AFPA, GRETA, apprentissage...).